spacer.png, 0 kB
spacer.png, 0 kB
Page d'accueil du site arrow Partenaires arrow Coopération suisse arrow DDC : Direction du Développement et de la Coopération Suisse
DDC : Direction du Développement et de la Coopération Suisse Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
10-04-2006

Chaque année, la Suisse investit environ 1,5 milliard de francs dans la lutte contre la pauvreté et la promotion économique de pays en développement et d’Europe de l’Est. Sur mandat de la Confédération, deux offices fédéraux suisses coordonnent la coopération internationale pour le développement: la Direction du développement et de la coopération (DDC) et le Secrétariat d’État à l’économie (seco).

Toutes les activités de l’aide publique au développement visent à améliorer les conditions d’existence des personnes les plus défavorisées de la planète. La DDC mise avant tout sur la résolution des conflits, le développement social, la bonne gouvernance, l’encouragement des structures économiques ainsi que sur la préservation des ressources naturelles. Pour ce faire, elle cherche toujours à renforcer l’initiative personnelle dans les pays partenaires. La DDC et le seco apportent leur soutien aux pays d’Europe de l’Est et de la Communauté des États indépendants (CEI) sous forme de transfert de savoir-faire et de crédits afin de les aider sur la voie de l’économie de marché. Une autre tâche incombe en outre à la DDC: l’aide humanitaire de la Confédération. Le Corps suisse d’aide humanitaire (CSA) fournit une aide directe aux victimes de catastrophes naturelles et de conflits armés.

Pour sa part, le seco définit les mesures économiques et commerciales de la coopération au développement. Il s’engage avec des instruments tels que l’encouragement aux investissements, le financement d’infrastructures et de projets, la promotion commerciale, l’aide à la balance des paiements ainsi que les crédits mixtes. Enfin, le seco est le principal acteur de la stratégie de désendettement élaborée en faveur des pays les plus endettés.

Tandis que l’aide humanitaire est fournie partout où il y a urgence, la coopération bilatérale au développement de la DDC se concentre sur 21 pays et régions prioritaires ainsi que sur des programmes spéciaux et cherche toujours à obtenir des effets durables. En Europe de l’Est, le travail se concentre sur onze pays. Sur le plan multilatéral, la DDC collabore avec des institutions de l’ONU, la Banque mondiale et les banques régionales pour le développement.

La DDC organise ses activités sur place par le biais de 32 représentations. En 2002, elle a été engagée dans un millier de projets. Au total, ce sont quelque 500 personnes qui travaillent en Suisse et à l’étranger pour la DDC, auxquelles s’ajoutent 600 employés locaux. Le Corps suisse d’aide humanitaire compte une centaine de spécialistes employés à plein temps ainsi que 700 personnes prêtes à intervenir.

Environ 50 personnes travaillent au centre de prestations Développement et transition du seco pour mettre en œuvre les mesures économiques prises par la Confédération dans le cadre de la coopération au développement. Elles coordonnent et sont responsables des mesures et de l’utilisation des fonds mis à disposition, en étroite collaboration avec la DDC.

Pour plus d’informations, veuillez visiter http://www.ddc-mali.org.ml/

Dernière mise à jour : ( 03-05-2006 )
 
spacer.png, 0 kB
spacer.png, 0 kB
spacer.png, 0 kB